Une transition en douceur entre le primaire et le secondaire

La transition de l’école primaire vers le secondaire est une étape importante qui amène son lot d’inquiétudes et d’incertitudes chez beaucoup d’enfants. Passer subitement de « plus grands de l’école » à « plus petits » peut être déroutant et certains élèves voient ce changement avec appréhension. Voici quelques astuces pour préparer votre enfant à ce changement.

Tout d’abord, veillez à identifier les peurs de votre enfant. L’inconnu peut amener son imagination à des scénarios catastrophe ! Gardez une bonne communication avec lui, soutenez-le, encouragez-le et rassurez-le. Il vaut mieux garder une approche positive en reconnaissant qu’il vit un changement important. Ne banalisez pas ses inquiétudes.

Il est normal d’avoir certaines craintes (séparation des amis, crainte de ne pas s’en faire de nouveaux, s’adapter à une nouvelle infrastructure, à de nouveaux professeurs et de nouvelles matières…).

« Effectivement, un nouvel horaire morcelé en matières séparées, des changements de locaux plusieurs fois par jour et différents professeurs qui n’enseignent pas tous de la même manière ne sont là que quelques exemples des changements dans les habitudes scolaires de votre jeune. Son quotidien s’en trouve complètement bouleversé et il est bien normal qu’une période de réajustement s’impose! », explique un conseiller scolaire.

Raison pour laquelle il est souvent conseillé de prendre contact avec l’école secondaire choisie bien avant la rentrée, de visiter les locaux, de rencontrer le corps enseignant, de participer à quelques leçons, de jeter un œil à différents cours… Dans ce but, des journées portes ouvertes sont régulièrement organisées.

Pour les premières semaines de classe, aidez-le à bien organiser son agenda en incluant le matériel requis pour chaque cours, le numéro du local, le nom de son enseignant, etc.


La crise d’ado

« Votre enfant vivra des changements dans son environnement et ses habitudes, mais la préadolescence est également une période de quête d’identité et d’émancipation. Il fera ses expériences et défiera certainement quelques règles, entre autres à travers un changement de look ou un nouveau style musical (qui ne vous plaira sûrement pas!) », poursuit-il.

Et ce sont des comportements tout à fait normaux chez les jeunes de cet âge ! Ils sont simplement en train de s’affirmer et s’affranchir comme individus. L’écoute, la communication et l’encadrement seront toujours de mise pour que vos rapports et son évolution se passent bien. Par ailleurs, les activités extra-scolaires (sport, théâtre, clubs à thème…) sont d’excellents moyens de se défouler, de s’exprimer, de faire connaissance avec de nouveaux amis, de se fixer des défis et objectifs, de dépasser ses craintes et sa zone de confort…