Pour éviter les vols, simulez la présence, retardez l'intrusion

Pourquoi attendre qu'un vol soit commis chez vous pour prendre des mesures de prudence élémentaire... Voici quels gestes, du plus élémentaire au plus élaboré, qui vous aideront à sécuriser votre maison.
Simuler la présence. Si vous devez vous absenter quelques jours ou davantage, en votre absence, il faut... simuler votre présence. Vous pouvez demander à un voisin ou un ami de venir ouvrir et fermer les tentures, allumer et éteindre les lumières.

L'autre option est d'installer un appareillage qui allume automatiquement des lumières. On trouve des minuteurs individuels d'appareils électrique (comme une lampe de chevet) pour une dizaine d'euros. La domotique est un pas plus loin dans la gestion globale de l'énergie et de la sécurité (éclairage, volets, portail mais aussi appareils électroménagers, chauffage, système d'arrosage, etc...).

Décourager l'intrusion. Mais si malgré ces précautions le cambrioleur a constaté votre absence, il faut décourager l'intrusion et retarder le voleur. Il ne s'acharnera pas de crainte d'être pris.

La majorité des voleurs passent par la porte d'entrée, la première mesure est de faire installer une serrure de sécurité multipoints voire même de remplacer votre porte actuelle par un bloc-porte blindé d'entrée fait d'une pièce, avec serrure multipoints et coupe-feu.

Pour protéger les fenêtres, vous pouvez placer des verrous supplémentaires, mais aussi faire installer des volets électriques motorisés de sécurité.

Sans oublier bien entendu, les systèmes d'alarme et de vidéo surveillance.