Lunettes d'enfant : le plastique c'est fantastique

La nouvelle est confirmée après la visite chez l'oculiste : votre enfant a besoin de lunettes pour la correction ou le traitement de la vue. Ce n'est pas la fin du monde, ce n'est ni le premier, ni le dernier. Après avoir déterminé le type de verres qui lui convient le mieux, il faut maintenant choisir la monture.
Et là, force est de constater que le plastique est la matière la plus recommandée par les spécialistes, ainsi que les modèles qui ne permettent pas de regarder par-dessus et par-dessous, faisant perdre le bénéfice de la correction ou de l'apprentissage visuel.

Jusqu'à l'âge de trois ans, mieux vaut une monture souple faite d'une pièce (monobloc), virtuellement incassable pour un enfant de cet âge, qui ne pourra donc pas se blesser en la manipulant. Très légère, elle ne laisse pas de marque sur le nez et ne serre pas aux tempes.

A partir de l'âge de trois ans, on peut choisir une monture en plastique adaptée à la fomr du visage, avec des charnières en métal et des branches flexibles à ressorts, réputées très solides également.

A partir de de six ans, il devient difficile d'imposer un choix de montures à un enfant qui commence à affirmer son look. Mieux vaut de se rendre chez un opticien spécialisé dans les lunettes pour enfants pour bénéficier d'un large choix. Toutefois, même à cet âge le plastique reste recommandé pour sa solidité, sa sécurité et son efficacité : les montures en métal sont pourvues de plaquettes qui ne maintiennent pas les lunettes aussi bien en place sur le nez. Et en cas de chute, elles peuvent entrer en contact avec l'oeil.

Si malgré tout c'est le métal qui est préféré, mieux vaut choisir une monture ronde et haute qui empêche l'enfant de regarder par-dessus.