Endroits enchanteurs et légendaires

Avec cette météo plus qu'agréable, il pourrait vous venir l'envie d'aller vous promener, et pourquoi pas, profiter d'un peu de la fraîcheur en forêt ! Mais les forêts belges recèlent aussi bien des mystères et de nombreuses créatures de légendes vous murmurent leur histoire, si, au milieu du bruissement des feuilles, vous tendez bien l’oreille.

Du côté de Croix-Rouge, près d’Etalle, se sont les fées malicieuses, rieuses et charmeuses qui sillonnent les alentours du trou dans lequel elles auraient élu domicile. Symbole d’espoir, les petites créatures diaphanes enchantent les esprits gaumais et habiteraient cette grotte naturelle en grès, faisant partie des pierres insolites de Gaume. Ce surplomb rocheux érodé et perforé par de nombreuses cavités, présente des galeries jusqu'à 15 mètres de long, datant de l'époque où la mer occupait le bassin parisien. Enrichi d’un sentier de balade hors du commun, depuis 2017 un parcours de 1,5 km est à présent parsemé de défis posés sur des socles en bois sculptés en forme d’étoiles, à réaliser pour les fées. Le « Sentier des Fées » offre aux enfants un parcours didactique pour re-découvrir la forêt en jouant. De quoi se ressourcer et se détendre au grand air et laisser libre cours à son imagination en compagnie de ces créatures extraordinaires.


Près de Buzenol, c’est une autre légende que vous pourrez découvrir, celle des quatre frères Aymon. Renaud, Richard, Guichard et Alard, poursuivis par Charlemagne, qui trouvèrent refuge à Montauban et y édifièrent un château. Lorsque l’empereur découvrit leur cachette, il assiégeât Montauban et les quatre fils Aymon réussirent à s’échapper grâce au cheval Bayard, reçu de leur cousin Maugis, l’enchanteur. D’après la légende, la douce épouse de Renaud restera emprisonnée dans les souterrains. Aujourd’hui, les levées de terre, les fossés, les murs de barrage et le fameux donjon sont encore bien visibles pour les promeneurs et les curieux qui souhaitent visiter ce lieu que cette légende chevaleresque continue d’imprégner.


À Gomery, le mystérieux dolmen que les habitants du coin surnomment « morceau d’étoile » continue lui aussi d’alimenter les fables locales. La pierre serait en fait une sépulture collective de la fin des temps préhistoriques, la seule en Belgique avec le dolmen de Wéris. Un point d’intérêt naturel et mystique ancré dans un cadre de verdure enchanteur à découvrir lors d’une balade ou d’un pique-nique.


Pour obtenir toutes les informations relatives à ces différents points d’intérêt touristiques qui font de la région une terre de légende, propices aux contes et à titiller l’imaginaire des petits et des grands, n’hésitez pas à vous rendre sur le site Internet de la Maison du Tourisme de Gaume : www.soleildegaume.be.

Autres conseils Bien profiter tout l'été