En hiver, mangez équilibré et de saison

L'Hiver est là, il fait froid, on sort moins, il y a moins de luminosité... Les frimas et la pénombre de l'hiver peuvent être la source d'une douce déprime que l'on peut vouloir compenser par des petits plaisirs supplémentaires, dans la nourriture par exemple. Ce n'est pas toujours une bonne idée : vous n'avez en général pas besoin de manger plus, ou plus gras que le reste de l'année, car si le corps a besoin d'un petit peu plus calories pour lutter contre le froid, les activités physiques sont souvent moins intenses également.
S'il n'est pas interdit de se faire plaisir de temps à autre (où sont les raclettes, fondues, tartiflettes, mais aussi cassoulet, couscous, carbonnades, blanquette de veau et autres ?), manger équilibré est important. Les repas doivent comporter les portions habituelles et nécessaires de fruits, légumes, de protéines (animales ou végétales), de pain ou féculent, de produit laitier et de matière grasse. Résistez à la tentation d'abuser des féculents au détriment des légumes.

Il est également utile de privilégier certains aliments. Notamment ceux qui permettent d'aider le système immunitaire face aux infections et maladies hivernales. Les kiwis, agrumes et légumes, crus, notamment d'hiver (choux, rouges, blancs, chinois, diverses laitues, céleris, betteraves, etc) vous aideront à faire le plein de vitamines C et de fibres. Les yaourts et aliments lacto-fermentés, eux, vous aideront à renforcer votre flore intestinale.

Si vous avez une fringale et que vous craquez, n'oubliez pas de soustraire le type d'aliments que vous consommez en pleine journée (ou en pleine nuit...) d'un prochain « vrai repas ». Le bon plan, c'est de manger des fruits secs comme les amandes et les noix, riches en fibres, acides gras insaturés, vitamine E, magnésium et calcium.