Des primes pour rénover votre habitation

Avant d’entamer un projet de rénovation ou de travaux censés améliorer votre confort, il est intéressant de se pencher sur les différentes primes dont vous pouvez, peut-être, bénéficier.

L’obtention de ces dernières sera souvent liée à des conditions de revenus comme le confirme Pierre, architecte. « La première qui me vient à l’esprit est la prime à la rénovation des logements de la région wallonne. Outre ces conditions de revenus, le logement doit être situé en Wallonie et faire l’objet d’une expertise par un estimateur public. La maison doit servir de logement depuis au moins 20 ans et vous devrez l’occuper à titre principal pendant 5 ans. La liste des travaux est établie et souvent liée à remédier à une ou plusieurs causes d’insalubrité. Ces dernières doivent être clairement mentionnées dans le rapport de l’expert. Ces travaux devront alors être réalisés par un entrepreneur inscrit à la Banque Carrefour des Entreprises (BCE) ». Les travaux de toiture font partie de ceux qui peuvent donner lieu à une prime : « Ils doivent prévoir le remplacement de la couverture d’au moins un des versants ainsi que de la reconstruction ou de la démolition des souches et accessoires. L’appropriation de la charpente et le remplacement du dispositif de collecte et évacuation des eaux de pluie est aussi prévu. Il faut aussi prévoir une isolation avec du matériel isolant avec coefficient de résistance thermique supérieur ou égal à 4,5m² K/W ». Les murs et les sols, et leurs problèmes d’humidité sont aussi subsidiables : « Cette prime concerne l’assèchement, la stabilité et la salubrité des murs et des sols. L’infiltration via un mur et l’humidité ascensionnelle sont visés. On peut donc démolir ou renforcer des murs instables et leur reconstruction pour autant que ces travaux ne dépassent pas 30% de la surface des murs extérieurs. Les problèmes de mérule et de champignons peuvent aussi faire l’objet d’une demande de subsides. L’élimination du radon en installant un dispositif permettant une ventilation à l’air libre des caves ou vides ventilés est prévue ».